Non, je ne parle pas des multiples petits bobos de tous les jours qui appartiennent à notre quotidien. Mais de cet Esprit du Mal qui souffle de tous les côtés et avec tant de violence sur notre planète, dans les catastrophes climatiques, la pollution, les guerres meurtrières, les persécutions, les conflits ; cette tempête sévit même jusqu’au plus profond et au plus secret du cœur de l’homme, c’est-à-dire ...nous.

Alors nous luttons, nous luttons, parfois désespérément, sans trop savoir contre qui et contre quoi : des humains ? des idées ? une planète en révolte ? le Diable ? Satan ?

D’abord, il nous faut casser (au figuré, bien sûr) ces « Images » que nous nous faisons des éléments spirituels : « Tu ne te fabriqueras aucun objet qui représente ce qui est dans les cieux, sur la terre, ou dans l’eau sous la terre... » (Exode 20 v4)

Faisons la part des choses. Respectons et admirons ces différentes et parfois magnifiques représentations, ces œuvres d’Art, néanmoins d’inspiration humaine. Mais ne les laissons pas nous masquer la Réalité de la présence dans notre monde d’éléments immatériels, influents, et situées en dehors de notre champ de vision (cartésien, logique, mathématique...) .

Jésus dit : «  Dieu est Esprit et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en étant guidé par sonEsprit et selon sa Vérité » (Jean chp 4 v24). Donc sans nous appuyer sur des représentations faites de mains d’hommes.

Jésus dit aussi : « Retire- toi de moi, Satan » lors de l’épreuve de la tentation au désert. Dans ce texte, le diable et Satan sont synonymes.

L’apôtre Paul nous explique que lorsque nous luttons, «ce n’est pas contre des humains maiscontre des esprits mauvais et puissants dans un monde spirituel » (donc immatériel) qui cherchent à nous manipuler les uns et les autres. Pouvons-nous leur résister ? Savoir comment ! – Tout le détail de l’armement nécessaire, vous est donné dans l’épître aux Ephésiens chp. 6 v10 à 20 – Méditez ce texte !

Petite histoire : Un jeune-homme se promenait dans les rues, le cœur plein de haine, un soir de Noël, et méditait un « sale coup ». A l’entrée d’une église, une vieille femme, le voyant et le percevant très déstabilisé, posa sa main sur son épaule et lui dit : « Mon petit, tu es seul, ce soir ? Moi aussi. Alors viens, fêtons Noël ensemble. » Ils prirent part au culte et ensuite partagèrent son humble repas chez elle.- Un regard d’Amour, un acte de bienveillance, une oreille à l’écoute ont suffi pour détourner le jeune-homme d’un acte criminel le poussant lui-même à sa propre perte. -Dieu a employé une vieille dame, pour sauver des vies ce soir-là !

Savoir dire la Vérité, pratiquer la Justice, proclamer la Parole de Dieu, et surtout manifester l’Amour de Dieu pour les bons...et les méchants, pourrait même agir, qui sait, en prévention contre... des Attentats.