Dédié à mon petit-fils Matthieu Noël 2017

Jésus envoya ses disciples avec leur barque, traverser le Lac pour pouvoir être un peu seul et prier tranquillement. Il ne les perdait pourtant pas de vue depuis le haut de la colline où il se tenait. La distance entre une colline et le milieu d’un lac ne posait pour Lui aucun problème – il était toujours proche de ses disciples.

Puis il alla les rejoindre avant leur arrivée de l’autre côté, marchant sur les eaux. Comment ? En si peu de temps ? – Là non plus, le temps ne semblait pas poser de problèmes.

La nuit était noire, le vent était fort, les vagues agitées, les disciples ramaient difficilement contre ces éléments déchaînés au milieu desquels Jésus se dirigeait pourtant vers eux imperturbablement.- A sa vue ils paniquèrent complètement : « un fantôme ! » et ils hurlèrent de frayeur.

« Rassurez-vous, c’est Moi, n’ayez pas peur !» -Souvent nos angoisses sont des phantasmes, c’est-à-dire imaginaires et sans véritable fondement.

Pierre voulait donc s’assurer par lui-même que c’était vraiment bien Jésus : « Si c’est bien toi, Seigneur, ordonne que j’aille vers toi sur l’eau.» - « Viens » répondit Jésus. Pierre voulait rajouter un miracle à un autre... où il aurait un petit rôle à jouer. En cela il n’a pas été déçu !

« Attends, que se passe-t-il ? Non ! Je ne t’ai pas dit de faire de la plongée sous-marine ni de nager dans la mouise, mais de marchersur ces vagues hostiles. »

 Oui ! Marcher sur tes soucis, tes angoisses, ton stress, sans leur donner l’importance qu’ils ne méritent pas, mais en ayant les yeux fixés sur Moi, ton berger, ton guide, ton secours, car rien de tout cela ne peut te séparer de mon Amour. »

  • « Mais oui, Seigneur, rétorque Pierre, c’est ce que je voulais aussi, mais il y a eu un tel coup de vent, j’ai eu si peur !.... Seigneur sauve-moi ! »

  • Aussitôt Jésus lui tend la main :

Homme de peu de Foi, pourquoi as-tu douté ?»